Institut de Formation en Equithérapie (IFEq)

Conditions d'accès

La formation professionnelle continue d'équithérapeute de l'IFEq s'adresse à des professionnels de la relation d'aide ayant une bonne connaissance du cheval et un projet en lien avec l'équithérapie.

Les candidatures sont examinées en 2 temps : d'abord sur dossier (admissibilité), puis à travers un entretien (décision d'admission). L'admissibilité repose sur 3 critères : le profil professionnel, le profil équestre, et le projet en lien à l'équithérapie.

Le critère de profil professionnel

La formation est ouverte aux :

  • Catégorie 1 : professionnels médicaux, paramédicaux et médico-sociaux de niveau I, II ou III suivants : assistants de services sociaux, chefs de service, chiropracteurs, conseillers en économie sociale et familiale, conseillers en insertion socio-professionnelle, directeurs d'établissement, éducateurs de jeunes enfants, éducateurs spécialisés, éducateurs techniques spécialisés, équiciens, ergothérapeutes, infirmiers, ingénieurs sociaux, masseurs-kinésithérapeutes, médecins généralistes ou spécialistes, médiateurs familiaux, orthophonistes, ostéopathes, psychologues, psychomotriciens, psychothérapeutes.
    → Ils sont admissibles dès l'obtention du diplôme correspondant à leur titre professionnel, sans condition d'expérience complémentaire.
  • Catégorie 2 : titulaires de diplômes paramédicaux et médico-sociaux de niveau I, II ou III non cités en catégorie 1 (notamment : animateurs socio-culturels, art-thérapeutes, BTS ST3S, chirurgiens dentistes, diététiciens, manipulateurs d'électroradiologie médicale, orthoptistes, pédicures podologues, pharmaciens, préparateurs en pharmacie, sages-femmes), travailleurs sociaux de niveau IV ou assimilé (moniteurs-éducateurs, techniciens de l'intervention sociale et familiale, titulaires du bac faisant fonction d'une profession des catégories 1 ou 2), et intervenants en médiation équine (équiciens-accompagnants, cheval-handicap niveau 2, DU RAMA, DU Relations Homme-Animal...).
    → Ils sont admissibles sur la base de leur diplôme ET d'une expérience professionnelle* correspondante d'au minimum 24 mois.
  • Catégorie 3 : autres professionnels qualifiés pour travailler directement au service de personnes en difficulté. Cette catégorie regroupe toutes les personnes exerçant une activité professionnelle se réalisant au contact et au bénéfice de publics en difficulté, même si leur champ d'intervention se trouve en dehors d'un contexte médical, paramédical ou social, et quel que soit le niveau de diplôme correspondant. Par exemple : aides médico-psychologiques, ambulanciers, assistants familiaux, aides-soignants, audio-prothésistes, auxiliaires de puériculture, auxiliaires de vie scolaire, auxiliaires de vie sociale, brancardiers, coachs, enseignants spécialisés, moniteurs d'équitation spécialisés, musicothérapeutes, psychopraticiens, sapeurs-pompiers, zoomédiateurs...
    → Ils sont admissibles sur la base de leur parcours de formation ET d'une expérience professionnelle* correspondante d'au minimum 60 mois.
  • Catégorie 4 : titulaires d'une Licence en psychologie ou titulaires d'une Licence en STAPS mention APA.
    → Ils sont admissibles par dérogation, à condition d'avoir réalisé, dans le cadre de leurs études ou en préformation, au minimum 6 semaines de stage auprès d'un public en difficulté.

NB : quelle que soit sa catégorie, le candidat doit également être détenteur du PSC1 (ou équivalent : PSE1, SST, AFPS...) ; médecins et infirmiers en sont dispensés.
* : pour les catégories 2 et 3, les expériences complémentaires demandées doivent correspondre à des expériences professionnelles (emploi salarié, exercice indépendant) et/ou péri-professionnelles (emploi bénévole, stage, formation). Les expériences hors champ professionnel (accompagnement d'un proche, recherches personnelles, suivi d'une thérapie...) ne peuvent pas être prises en compte. Les expériences doivent être justifiées quantitativement (durée) et qualitativement (nature).

Le critère de profil équestre

Les candidats doivent posséder au minimum un Galop 4 ou un Savoir 3 déjà validé. Nous acceptons tout type de galop pourvu qu'il corresponde au niveau 4 (cavalier, pleine nature, western, voltige, attelage...).
Par dérogation, les candidats n'ayant pas de galop validé peuvent également être admissibles à condition de justifier (par tous moyens) de leur autonomie comme cavalier ou d'au minimum 5 années d'expérience formative aux côtés du cheval.

NB : dans tous les cas, afin de faciliter leur insertion dans le milieu équestre, nous recommandons aux porteurs de projet souhaitant exercer l'équithérapie de valider un maximum de Galops ou de Savoirs, ou une CEP.

Le critère de projet professionnel

Sont admissibles les candidats ayant un projet, professionnel ou caritatif, motivant leur souhait de devenir équithérapeutes.

Le projet, bien qu'ils soit susceptible de s'étoffer, de se préciser ou d'évoluer durant la formation, doit déjà être un projet réaliste (en lien avec les conditions réelles de l'exercice de l'équithérapie) et adapté (le candidat doit faire preuve d'une maturité et d'un recul suffisants pour envisager l'apport de la formation d'équithérapeute dans la réalisation du projet). Une connaissance minimale de la profession et du contenu de la formation est donc indispensable pour remplir le critère de projet.

NB : avoir une première expérience en équithérapie, que ce soit à travers des rencontres, un stage, un travail de recherche ou des lectures est toujours au profit du candidat au moment de développer son projet.


 Modalités pratiques, tarifs, calendrier, programme

Textes et images : © IFEq - avril 2012
Reproduction et copie réservées